C’est avec beaucoup d’émotion et de fierté que l’AssociationL’Art de Muser et les étudiants de la promotion 2013 Marie-Geneviève Bouliarddu Master Expo-Muséographie vous annoncent l’ouverture des deux premièresexpositions menées à bien par deux groupes de la formation. 


Vernissage exposition L'Objectif en coulisses
Crédits : Mtdf 

L’Objectif encoulisses - Robert Baronet porte un intérêt pour la représentationphotographique des réserves muséales et l’ambiance qui en ressort. Ces lieuxsouvent confondus avec des « cavernes d’Ali Baba » restent empreintsde mystères et de nombreuses histoires… Après avoir parcouru les muséesquébécois équipé de son appareil photo, il décide de venir en France afin d’effectuerle même travail. Cinq étudiantes de la formation ont alors organisé la venue etle parcours du photographe à travers une dizaine de musées du Nord-Pas de Calais.Après la prise de contact avec les institutions, la gestion des droits dephotographies, elles se sont attelées à la tâche pour trouver un lieud’exposition ainsi qu’un mode scénographique qui saura mettre en valeur lesœuvres créées par Robert Baronet. Puis, Cécile, Rachel, Aelis, Camille etAurélie ont su sélectionner parmi l’ensemble des clichés effectués les « portraitsphotographiques » des réserves de la région susceptibles d’attirer le plusl’attention des visiteurs. Inaugurée le 7 février 2013 à l’Office Cultureld’Arras, l’exposition sera ensuite présentée à l’Université d’Artois à Lens àpartir du 7 mars 2013. Les deux expositions présenteront deux scénographiesdifférentes mettant en valeur les photographies pour notre plus grand plaisir.Mais, nous gardons le secret, il vous faudra les découvrir sur place …


Le groupe de M2 à l'origine de l'exposition accompagné de Serge Chaumier et d'Isabelle Roussel-Gillet
Crédits : Mtdf 

A partir du 7 mars 2013 à l'Université de Lens


Exposition Épilepsies : Mythes et préjugés
Crédits : Mtdf 

Épilepsies :mythes et préjugés – A la base du projet, juste un mot« épilepsies », proposé par Isabelle Roussel-Gillet en charge d’aideret d’orienter les étudiants de la formation dans leurs projets de groupe, aattisé la curiosité de Zoé, Jody, Camille et Julie. Pendant 18 mois, elles ontrencontré des personnes ayant une épilepsie, des professionnels de la santé(neurologues entre autres), l’Association EpilepsieFrance à travers l’antenne Nord-Pas de Calais dirigée par Simone Fortier.Puis, toujours avec une énergie débordante, elles sont allées à la rencontre destructures culturelles de la région pouvant être intéressées pour accueillirleur exposition. C’est finalement le Musée d’Ethnologie Régional de Béthune quia choisi d’accueillir l’exposition dans la Chapelle Saint-Pry du 16 février2013 au 9 juin 2013. Après plusieurs mois de recherches intensives sur lesujet, le groupe de projet met en avant leur préprogramme comme uneévidence : il faut croiser les regards (scientifiques, historiques,patients et artistiques) pour combattre les préjugés autour de la maladie. Lestémoignages artistiques sont au cœur de l’exposition allant des représentationspicturales de la maladie, assimilée à de la folie, à des plages debandes-dessinés personnelles des auteurs David B. et Elodie Durand. En plus, troisartistes ont ajouté leurs touches personnelles au projet à travers desinstallations contemporaines. 


Le groupe d'étudiantes à l'origine de l'exposition Epilepsies
Crédits : Mtdf 

Du 16 Février au 9 Juin Chapelle St Pry de Béthune

Entrée libre

Ouvert tous les jours de 14h à 18h, sauf mardi et jours fériés.

L'Art de Muser