La Cité des Enfants de Paris-La Villette est un espace conçu spécialement pour les enfants mais aussi pour leurs familles. Divisée en deux, une partie est dédiée aux 2-7 ans et une autre aux 5-12 ans. Cet article repose sur une des thématiques de la Cité des 5-12 ans, la communication, outil indispensable au développement de l’enfant.

Communiquer, c’est entrer en relation et échanger avec les autres ; une aptitude importante pour pouvoir vivre avec eux. La communication repose sous des mots, des gestes mais aussi des images grâce au téléphone, à internet, à la télévision et à la radio mais elle passe aussi par le langage et l’écriture. De plus, la maîtrise du langage est fondamentale pour structurer la pensée. 

Fan de manipulations et d’outils pédagogiques, je me suis prise au jeu et je vous communique mon expérience.

Vivre Ensemble jusqu’au bout dela planète

Dans cet îlot, l’enfant est invité àvoyager et à découvrir le monde et les différentes cultures de la planète grâceau langage et notamment à trois outils.

●     « Les« bonjour » du monde » : cet outil est un énormeglobe terrestre équipé d’un téléphone que l’enfant branche sur un pays pourentendre comment se dit “bonjour” dans chaque pays. Le but est de permettre àl’enfant d’entrer en contact avec les principales langues et de les situer surla planète mais aussi de connaître les autres cultures et de s’ouvrir à ladiversité. Il a la possibilité d’écouter7 000 langues différentes. Dans certains pays, il n’existe qu’une seulelangue alors que dans d’autres on en compte des dizaines. 

"Les "bonjour" du monde", © Ludivine Perard

●     « Écrisen chinois » et « Écris en arabe » :après avoir observé le tracé d’un mot, l’enfant s’entraîne à le reproduiretrait par trait avec le doigt en s’aidant d’un modèle sur un écran tactile.L’enfant écrit “maison” en chinois ou en arabe et en apprend plus sur cesdeux alphabets.

L’enfant entreainsi en contact avec deux sociétés différentes et y découvre la richesseculturelle. Ces outils permettent de provoquer un plaisir esthétique lié àl’écriture et de comprendre qu’apprendre une langue demande du temps. 

Jouer avec les mots

Dans une autre partie de cet îlot,l’enfant apprend à raisonner et à trier, classer, hiérarchiser des informationspour se poser les bonnes questions comme pour un quiz ou des devinettes.

●     « Lequiz des mots » : ce jeu est équipé d’un écran de télévisionet de quatre postes avec des boutons A, B, C. Il se joue soit tout seul ou soità plusieurs. L’objectif est de découvrir ce que signifient plusieursexpressions données par deux protagonistes, un chat et un cochon. La Franceregorge d’expressions « à dormir debout » mais que signifientelles ? A votre avis, que signifie avoir le coup de foudre ?

o      A :Recevoir la foudre sur la tête

o      B :Frapper du poing aussi fort que la foudre

o      C :Tomber fou amoureux au premier regard

Alors vous aveztrouvé ? Et oui, c’était la réponse C.

Ainsià la manière des quiz télévisés, l’enfant découvre le sens des expressions.

●     « Quisuis-je ? » : les enfants doivent se placer sur dessièges et sont invités à glisser leur tête dans un emplacement et à fairetourner la roulette placée au dessus de leur tête. Cette roulette indiquel’identité d’un animal sous forme de pictogrammes. Ils doivent découvrir le nomde cet animal en posant des questions aux autres joueurs. Ces-derniers sontobligés de ne répondre que par oui et que par non. Les enfants ont le choixentre 32 animaux tels que le coq, le cochon, l’abeille, le papillon, le chat,le serpent, le crocodile ou encore la chauve-souris. Ce jeu se joue de 2 à 4joueurs.Cettemanipulation permet d’une part de développer et d’éveiller l’imagination et lamémoire de l’enfant, et de d’autre part d’aider l’enfant à poser les bonnesquestions en s’exprimant avec un vocabulaire approprié pour trouver lasolution.

"Qui suis-je", © Ludivine Perard

Communiquer avec autrui

L’enfant apprend aussi à communiquerautrement qu’avec les nouvelles technologies – en chuchotant, en langue dessignes, en dialoguant – pour comprendre et se faire comprendre auprès desautres.

●      « Parle avec tes mains » : ils’agit ici de deux cabines séparées d’un mur. Jeu à deux joueurs, chaque enfants’assoit dans l’une des cabines équipée d’un écran de visio-conférence. Lesenfants n’ont ni la possibilité de communiquer ni celle de se voir ou des’entendre, ils sont obligés d’utiliser l’écran mis à disposition. Autour decet écran, des pictogrammes en langue des signes sont proposés, les enfantsdoivent se parler à l’aide de ces dessins. Grâce à cet outil, les enfants sesensibilisent au handicap auditif en découvrant la langue des signes. Ilscomprennent qu’il est possible de communiquer sans la voix. Ils expérimententune nouvelle forme de communication.

"Parle avec les mains", © Ludivine Perard

●     « Se coordonner » : les joueursdoivent ici faire monter à deux une boule le long d’un plan incliné percé detrous à éviter. Cette boule est posée sur une petite nacelle suspendue par deuxficelles de chaque côté. Chaque joueur doit tirer l’une des deux ficelles. Ilsdoivent communiquer pour se coordonner et arriver à monter ensemble la boule ausommet. Ce dispositif est doublé en recto/verso pour permettre à plusieursjoueurs d’y participer. Cet outil a pour but d’apprendre à l’enfant àcommuniquer avec l’autre pour se mettre d’accord sur la réussite d’une tâche.Il lui apprend également du vocabulaire dans le champ lexical de laspatialisation et met les joueurs dans une situation ludique où l’enfant gagneavec l’autre.

●     « Les tubes à paroles » : cedispositif est composé de cinq grands tubes colorés qui servent à communiquer àdistance, deux par deux. Le même tuyau sert à la fois à écouter et à parleravec son interlocuteur.     L’objectifest de trouver un rythme commun pour réussir à communiquer car pour entendre etcomprendre son interlocuteur, il faut alterner parole et écoute, et parlerchacun son tour tout en chuchotant.

"Les tubes à paroles", © Ludivine Perard

●     « Paroles et paraboles » : deuxgrandes paraboles se font face dans cet espace, une à chaque bout de la pièce.Dans ce jeu, il n’est pas nécessaire d’hurler pour se faire entendre, il suffità l’enfant de chuchoter pour que son interlocuteur l’entende. Un pavillon enforme de parabole permet de concentrer la voix pour la transmettre sur unelongue distance. L’enfant expérimente la transmission du son dans l’espace etainsi identifie mieux les rôles d’émetteur et de récepteur dans un message. Ily découvre même les propriétés d’une parabole et comprend comment celle-ciconcentre une onde sonore.

Un dernier message

Si vous voulez en savoir plus sur lacommunication, n’attendez pas et emmenez vos enfants à la Cité des Enfants !

 Ludivine Perard

Pour en savoirplus :

http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/expos-permanentes/la-cite-des-enfants/cite-des-enfants-5-12-ans/

Adresse :

Cité des Sciences et de l’Industrie

30 Avenue Corentin Cariou75019 Paris01 40 05 70 00

#sciences#enfants#outils