Exposition : "Fantôme sans château" du 18 mars au 18 avril 2015

Cette exposition est présentée au parvis, la scène nationale de Tarbes. Ce théâtre atypique, grand centre de création qui propose aussi un cinéma et un centre d’art contemporain, se situe dans un centre commercial.

Le village blanc, stéréolithographie, © « Le parvis »

Au premier étage de ce grand complexe commercial chargé de couleurs, d’animations et de personnes venues faire leurs courses, le centre d’art contemporain du Parvis propose un monde fantomatique. Tout de blanc vêtu, ce paysage rappelle les montagnes encore blanches qu’encadrent les vitres du centre commercial. Dans ce décor atypique, le calme de ce blanc immaculé est un choc esthétique et artistique.

Visiteurs dans l’exposition, © « Le parvis »

Sont ici invités Christophe Berdaguer et Marie Péjus, un duo d’artistes qui depuis 1992 développe une œuvre où la perception de l’espace se mêle à une psyché empreinte de pathologie. Ils travaillent pour cette exposition sur les  « Psychoachitectures », dessins d’enfants réalisés lors de tests psychologiques que les artistes ont traduits en maquettes. Elles sont présentées sur des socles au milieu d’une forêt étrange d’arbres blancs. Ces maisons de poupées sont alors des transpositions de la psyché d’enfants perturbés ou autistes. Elles semblent sorties d’un cauchemar avec formes troubles et leurs contours presque insensés,bien loin des maisons chaleureuses auxquelles chacun de nous aspire. Le blanc est alors clinique et laisse la psyché du visiteur se projeter sur les œuvres. De plus, cette exposition est associée à un atelier pour enfants, où chacun d’entre eux peut créer sa drôle de maison.

Bien souvent le white cube est utilisé comme un espace conçu pour ne pas dénaturer le concept des œuvres. Même si mettre en regard des œuvres d’art, c’est déjà leur faire dire autre chose. Ici, le white cube est le concept de l’exposition. La proposition faiteau visiteur est d’entrer dans un espace où les reliefs et les limites s’effacent pour créer un trouble optique amplifié par la présence de différentes sculptures de « couleur » blanche. Cette vision totale propose une expérience entre la psyché, le rêve et l’hallucination.

Bien souvent le parvis propose un commissariat artiste. Chaque artiste fait une proposition complète pour exposer son œuvre. Il est invité à penser son œuvre dans l’espace et pour un public. C’est donc dans cette démarche que Berdaguer et Préjus ont,pour leur deuxième exposition au parvis, proposé ce paysage intérieur in situ,qui plonge totalement le visiteur dans un monde à part.

#exposition 

#commissariatartiste

#whitecube

Plus d'informations: http://www.parvis.net/le-programme/centre-dart-contemporain