Coordonner Museomixau Louvre-Lens, penser une exposition sur la grande guerre (1918 : Reconstruire !),expliquer l’éco-gestion des eaux à la Ferme des Aigrettes, ou encoreproposer un pré-programme pour un site virtuel autour des repas comme facteurde lien social au cours du vingtième siècle à Tourcoing ...

Ces projets, en cours deréalisation, prendront enfin vie dans quelques mois mais avant cela ; voici unavant propos de deux d'entre eux.

1918 : Reconstruire!

« Et puis, honneur à nos grands morts, qui nous ontfait cette victoire. Par eux, nous pouvons dire qu'avant tout armistice, laFrance a été libérée par la puissance des armes. […] Quant aux vivants, versqui, dès ce jour, nous tendons la main et que nous accueillerons, quand ilspasseront sur nos boulevards, en route vers l'Arc de Triomphe, qu'ils soientsalués d'avance ! Nous les attendons pour la grande œuvre de reconstructionsociale. »

Georges Clemenceau, le 11 novembre 1918 à l’Assemblée Nationale

À l'approche duCentenaire de la Grande Guerre, la mairie de Harnes a commandité une expositionpour le musée d'Histoire et d'Archéologie. Afin de fédérer et de s'inscrire dansle réseau des événements, le thème de la reconstruction a été sélectionné parla mairie et l’association « Les Amis du Vieil Harnes ». Il s'agitd'explorer la Reconstruction qui s'étend de 1918 à 1928 plutôt qu'un aspect dela guerre, dans une visée plus positive sans pour autant occulter lesatrocités. À travers des documents, affiches, cartes postales ou encore desobjets de la vie courante, l'exposition dévoilera les moyens mis en œuvre parles citoyens pour reconstruire. On ne se rend pas toujours compte du rôle qu'apu avoir la Première Guerre Mondiale dans la construction de la vie moderne etles traces qu'elle a pu laisser dans notre quotidien. C'est le propos de cetteexposition.

Les particularités decette zone, si proche du conflit, sont à la fois exceptionnelles mais aussireprésentatives des étapes chronologiques nécessaires à toutes lesmunicipalités ayant subit des dommages dus à ce conflit. Dans un dernier volet,il nous paraît important de rappeler comment on a voulu, dès la fin de la guerre,incarner cette « Der des Ders » par les monuments et institutions misen place dans ce but. L'exposition s'achève sur les fêtes du succès de lareconstruction et les célébrations de la victoire.

Le Centenaire estl'occasion de célébrer la réouverture du musée de Harnes qui est lui aussi enreconstruction. Cette exposition sera à la fois un moyen pour le muséed'accueillir de nouveau le public scolaire mais aussi de s'ouvrir à uneaudience plus large sur la communauté d'agglomération Lens-Liévin.

Groupe Harnes : Daniel Bonifacio, Émilie Etienne, CoralieGalmiche

À la découvertedes Wateringues !

La Ferme des Aigrettesest une ancienne ferme flamande rachetée par la mairie de Marck, pour latransformer en un lieu dynamique, pédagogique, de rencontres et d’échanges.Dans ce corps de bâtiment, la Maison de la Nature et de l'Environnement gèreplusieurs structures réunies autour d'une volonté commune : sensibiliser à lafragilité de l'environnement et participer à sa protection. Parmi ces différentesstructures, l’une d’entre elles sera dédiée aux expositions temporaires.L’exposition sur les Wateringues sera présentée au printemps 2014.

Les Wateringuesreprésentent un système particulier de gestion des eaux sur le polder de larégion du Nord-Pas-de-Calais. Celui-ci concerne un territoire compris entreCalais, Saint-Omer et Dunkerque, comprenant une partie du littoral de la Côted’Opale, et dont la majorité des terres se situent en dessous du niveau de lamer.

Cette expositionsensibilise les habitants à la nécessité d’entretenir ce système de gestion deseaux à différents points de vue. Il s’agit d’abord de favoriser l’appropriationet la transmission, car la plupart des habitants du territoire ne semblepas se rendre compte de l’importance d'un tel système. Il est donc nécessaireque la population prenne conscience des risques encourus en cas de destructionou d’abandon de la gestion des Wateringues. L'institut Interdépartemental desWateringues (IIW) ainsi que l'association Éco-Marck nous aident à comprendrerespectivement la gestion à l'échelle régionale et locale de ce système : lesouvrages hydrauliques,  les gestes effectués quotidiennement quiparticipent à son maintien, mais aussi la dépendance aux conditionsmétéorologiques, la gestion des terres et le rôle des agriculteurs.La deuxièmepartie de l'exposition porte sur un discours environnemental : nous pouvonsdécouvrir la faune et la flore qui vivent dans les Wateringues. Elle s’appuiesur les études que mène le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement(CPIE) de Flandre Maritime.

Un point préventif aborde plus spécifiquement les problèmes qui sont traitésdans le programme scolaire des enfants de cycle III (CE2, CM1, CM2, premier publicvisé) : écocitoyenneté, montée du niveau moyen de la mer, réchauffementclimatique et biodiversité. Cette exposition s'adresse également à un publicfamilial.

L'objectif  decette exposition est de faire comprendre aux  publics l'importance d'un changementde comportement face à ce système de gestion des eaux.

Groupe Marck-Nature : Thibault Léonardis, Mélanie Tournaire,Lucie Vallade, Andrea Vazquez