Le récitd’une aventure humaine et technologique, à renfort d’énergie et de fils

C’est avec un très grand plaisirque j’ai participé à l’édition Museomix Nord 2015. Pour ceux qui ne seraientpas au courant, Museomix est un rassemblement de 3 jours, pendant lesquels despersonnes d’horizons divers et variés revisitent un musée en proposant desidées neuves, parfois un peu loufoques, souvent futuristes et généralementparticipatives et interactives. Le but ? Repenser le musée, le recentrersur l’expérience du visiteur, en repoussant les barrières technologiques, pourinnover et le rendre toujours plus attractif.


@Ndgh59

Du 6 au 8 novembre, La Manufacturede Roubaix (alias La Manuf’) a accueilli une cinquantaine de museomixeurs dansses locaux. Ce musée, qui prend place dans une ancienne usine de textile,présente une très belle salle des machines, allant du métier à tisser médiéval (reproduction du XIe siècle) à unemachine de la fin des années 1990. Chaque machine est sublimée par un jeu delumières sur les multiples fils qui se déploient tels des rideaux autour d’unescène. Et les couleurs des bobines donnent parfois à l’ensemble un aspectd’arc-en-ciel.


@Ndgh59

Maisrevenons à nos moutons… ou plutôt à nos bobines. Laissez-moi vous présenternotre équipe des Embobineurs et notre prototype File ta bobine !

Pendant ces trois jours, j’ai faitpartie de l’équipe des Embobineurs en tant que communicante, au côté de Céline(coach bien-être et santé), Manon (archiviste méticuleuse), Gautier (graphistede la mort), Charlotte (médiatrice bricoleuse), Pierre (fabricant menuisier) etAlex (DJ codeur de l’extrême).


@FileTaBobine

Nous avons eu la volonté de tisserdu lien entre le passé et le présent, entre le visiteur actuel du musée etl’ouvrier de l’usine, entre l’Homme et la machine. Pour cela, nous avons choiside nous installer en début de parcours afin d’emmener le visiteur dès le débutde son expérience muséale.


@FileTaBobine

A travers une installation faite defils et de tissus, notre prototype propose au visiteur de devenir Suzannel’ouvrière, la petite Philomène, Yahya l’ouvrier immigré, Israël le patron oule jeune Alfred. Grâce à un écran tactile, chaque visiteur choisit le profild’un de ces anciens acteurs de l’usine. Il accède ensuite à une photo d’époque.Grâce à une webcam, son visage vient s’incruster dans celle-ci. Une carted’ouvrier s’imprime, et donne des informations complémentaires au visiteur :caractéristiques physiques, origine, adresse, année d’embauche, profession,observations du chef du personnel, machine attribuée dans le parcoursd’exposition.


@FileTaBobine

Par la suite, le visiteur effectuesa visite avec sa carte d’ouvrier. Il peut alors se confronter à la machine surlaquelle il aurait travaillé s’il avait été ouvrier à l’époque. A la fin de sonparcours, s’il le souhaite, le visiteur vient accrocher sa carte d’ouvrier surl’installation. Il s’insère ainsi dans un tissu de visiteurs actuels du muséeet d’anciens acteurs de l’usine.


@FileTaBobine

Etsinon, concrètement, les trois de jours de Museomix, comment ça se passe ?

J1

Après un accueil sympathique, unedistribution de tote bag et de badges (dont un magnifiquement tricoté), nousavons eu le droit à une visite guidée de La Manuf’, suivie de la présentationdes partenaires : La Piscine de Roubaix, l’Ecomusée de Fourmies, lesArchives du Monde du travail de Roubaix,  Holusion, Tri-D, et TXRobotic.

Ensuite, sur des thématiquesprédéfinies, les museomixeurs inscrivent des mots, des idées grâce à despost-it. Une fois ce grand brainstorming effectué, chacun pose son badge devantla thématique qu’il préfère, et un bingo géant permet de constituer les équipes,qui se compose de 7 personnes : un coach, un expert en contenus, ungraphiste, un médiateur, un communiquant, un codeur, et un fabricant.

Le reste de la journée permet deréfléchir et d’échanger en équipe autour de ce sujet. Le temps passe alors trèsvite. Beaucoup d’idées se succèdent, s’entremêlent. L’équipe s’approprie lesujet, une trame commence à prendre forme, un scénario utilisateur apparait et,ensemble, nous validons notre idée de prototype pour la présenter plus tard enplénière.


@Ndgh59

J2

Le deuxième jour, une fois lesrôles précisés, la phase de réalisation commence. Une liste de course estétablie pour réaliser notre prototype. Un compte Twitter spécifique devientnotre relais de communication, à grand renfort de photos. Une partie del’équipe se lance dans la fabrication d’une maquette afin de se confronter auxcontraintes techniques de la future réalisation. L’un code, un autre définit l’identitévisuelle… pendant qu’un dernier part récolter des informations dans lesarchives. La rédaction s’initie. Nous discutons, rigolons… La fatigue commenceaussi à se faire sentir. Vient ensuite le moment de créer une vidéo pourprésenter notre idée le soir en plénière. Après le dîner, certains membres de l’équipecommence à scier, viser et peindre, pendant que les autres continuent à coder,rédiger, photoshopper…

J3

Après quelques heures de sommeil vientle troisième et dernier jour. Un seul mot d’ordre : foncer ! A peinearrivé, chacun saute sur les pinceaux, les ciseaux, l’agrafeuse, la sciesauteuse, la perceuse et plusieurs d’entre nous attaquent le montage et la miseen place de la structure. Pendant ce temps, le codeur et le graphistecontinuent leurs travaux respectifs. La pression monte, l’équipe ne s’arrêtepas. En début d’après-midi, nous réalisons un crash test avec les organisateurset l’équipe du musée. Cela permet de faire le point sur l’accompagnement et lamédiation des futurs visiteurs. Le codeur se confronte aux bugs et problèmestechniques de dernières minutes. Et tout d’un coup, il est déjà 16H et lespremiers visiteurs arrivent. Commencent alors les explications, la médiation,les échanges, les derniers réglages… Tout se passe dans la bonne humeur. Noussommes très contents d’avoir réalisé tout cela en 3 jours, malgré la fatigue ;et les sourires des visiteurs nous le rendent bien.


@MuseomixNord

Commenten savoir plus ?

Je vous invite vivement à consulterles comptes Twitter de chacune des équipes de Museomix Nord pour découvrirtous les prototypes, et je remercie toute l’équipe de @MuseomixNord et de@LaManufRBX pour cette aventure intense, pleine d’énergie, d’idées, de bonbonset d’innovation !

@FileTaBobine @rrroubaix @TextileFutur @MiniJacquard @EnTrame @Industructibles 

Nadège Herreman

Vous pourrez aussi par la suiteretrouver les fiches de tous les prototypes sur le site de Museomix : http://www.museomix.org/les-prototypes/

#Museomix #Innovation #Prototype