L’exposition Harry Potter débarque enfin à Paris !Après Star Wars, c’est donc une autre saga culte de la littérature et du cinémaqui envahit les espaces de la Cité du cinéma pour le plus grand bonheur desfans de la première heure, mais aussi pour les enfants qui ont découvert lepersonnage de Harry Potter au cinéma.

Avec un tarif d’entrée très élevé (22 euros sanstarif réduit) et une réussite pour l’exposition précédente, Star WarsIdentities, on peut s’attendre à une immersion totale dans l’univers dessorciers.


Affiche de l'exposition
- C.P : LT

Bienvenue à Poudlard !

L’aventure commence dès la file d’attente ; lamusique, les images de la célèbre école de sorcellerie, la pénombre…le visiteurn’est plus à Saint-Denis mais bien à Poudlard. Petit passage obligé devant unfond vert pour prendre une photo une baguette magique à la main, puis ilpénètre dans l’espace d’exposition.

La visite commence en tant que simple élève dePoudlard accompagné de médiateurs qui introduisent l’exposition et effectuentquelques animations pour les enfants ; la frustration se fait sentir chez lesvisiteurs adultes.

Dans la seconde salle, une dizaine d’écransprojettent des extraits des huit films qui permettent de remettre le visiteurdans le contexte. C’est ici que les médiateurs quittent le public qui continueen visite libre

Découvrir l’envers du décor

S’ensuit une longue succession d’ambiances et dedécors des films agrémentée de vitrines qui exposent les objets emblématiquesdes personnages principaux. Là encore, rien n’est laissé au hasard ; l’ambiancesonore et la scénographie se veulent rassurante et chaleureuse dans lareconstitution des dortoirs et des salles de classe, maléfique et sombre dansla forêt et imposante dans la grande salle de Poudlard. Les fans peuvent seréjouir : tous les objets de leur saga préférée sont présents et bien mis envaleur. Des cartels en forme de grimoire agrémentent la visite, mais nul besoind’explications, les visiteurs de l’exposition connaissent déjà tout sur le boutdes doigts !

Cette exposition a le souci du détail : le mobilier,la signalétique respectent parfaitement l’univers de la saga et tout est faitpour que le visiteur se sente immergé et ne retourne pas une seconde dans lemonde des moldus ! Entre reconstitution et exposition, le visiteur déambulefacilement et agréablement entre les différents espaces malgré la forteaffluence.


Vitrine présentant différents accessoires des films
- C.P : LT

Le multimédia est très peu présent dansl’exposition. Cependant, il est utilisé à bon escient ; à proximité desdifférentes ambiances, les extraits vidéo de la saga diffusés restituent lesdifférents objets présentés dans les vitrines.

La magie prend fin

Quelle déception de quitter l’exposition après 45minutes de visite intense pour atterrir dans la boutique de la cité du cinéma !

La visite est beaucoup trop courte par rapport à larichesse de l’univers de la saga Harry Potter. En outre, la contribution duvisiteur est quasi réduite à néant. Seuls deux jeux, assez simplistes, fontparticiper le public : une animation pour les enfants consistant à ôter desmandragores de leurs pots pour entendre leur cri strident et un jeu de lancerde balle. Pourtant, il aurait été extrêmement intéressant de développer desdispositifs interactifs sur le thème de la magie ou encore de proposer de se mettredans la peau des personnages à l’aide d’un bracelet connecté comme pourl’exposition Star Wars Identities. L’audioguide basique proposé en supplément àla visite n’est pas adapté à une exposition blockbuster qui ressemble plus à unparc d’attractions (mais sans les attractions !).

Si le visiteur fan n’est pas déçu car il peutcontempler de nombreux décors et accessoires emblématiques des films, HarryPotter aurait néanmoins mérité mieux qu’une exposition figée et exclusivementcréée pour les passionnés.


Dispositif pour jouer au Quidditch
- Source : leparisien.fr 

LT

Pour en savoir plus : Harry Potter l’exposition est à découvrir du 4 avril au 6 septembre 2015

 Citédu cinéma

20, rue Ampère

93413 SAINT-DENIS

- Le site web de l'exposition

#harrypotter

#citéducinéma

#blockbuster