L’art de la cocktailerie est bien connu, il s’agit de bien savoir mélanger aux bonnes doses des liqueurs, sirops, etc. le tout soigné d’une belle décoration.

Crédits : potion de vie.fr - 2014

L’art de la cocktailerie est bien connu, il s’agit de bien savoir mélanger aux bonnes doses des liqueurs, sirops, etc. le tout soigné d’une belle décoration ...

Et bah, dans le monde de l’art c’estpareil ! Surtout quand il s’agit de colloques, rencontres, séminaires,symposiums, journées d’études ; dans tous les cas on est face à desmoments ou les professionnels de la culture sont en contact entre eux. Ainsique dans un cocktail chacun des composants peut exprimer son individualité etsa créativité, également au sein des conversations et échanges entre cesacteurs au cours desquels on reconnaît bien les idéaux et théories que chacunpostule. Chacun apporte sa saveur!

Et comme dans tout bon cocktail c’est lemélange qui fait la magie, c’est d’ailleurs à ces occasions que nous, jeunesétudiants, pouvons nous mêler aux spécialistes de diverses disciplines,conservation, médiation, régie, théoriciens, directeurs des musées, etc. et lesapprocher plus facilement en participant aux pauses déjeuners, soiréesd’événementiels, qui sont de belles occasions de rencontres. On rencontre despersonnes passionnées par leur métier dans une ambiance conviviale, il fautavouer qu’autour d’un verre les personnes sont plus détendues et à l’écoute, etque le design culinaire autant que les plaisirs de la conversation fontpleinement partie des vernissages, tant préparés.

Crédits : L'Art de Muser - 2012

Une fois qu’on a réussi à lesapprocher (ce qui est tout un art aussi : savoir reconnaitre quelqu’un quel’on n’a jamais vu, qui bien sûr porte un badge… mais retourné et pas visible…)à nous de savoir jongler avec grâce entre propositions et idées comme un bonbarman qui fait du « flair bartending », pour étonner et surprendrenotre interlocuteur. C’est à ces moments là que peuvent se dévoiler devant nousdes opportunités : pour un travail de recherche, ou pour un stage, ou bienune opportunité de travailler ensemble sur un projet ; à nous d’être commeun mistral, étonnant et fraichementservi. Et comme dans le monde du cocktail « l’art n’est pas affaire dequantité, mais de temps et d’imagination », faire des propositionsinnovantes.

 Dans la vie, il faut savoirrencontrer pour trouver des opportunités. Si on ne les trouve pas, comme un bonmaitre du cocktail, il faut savoir agiter ! Créons nous-mêmes cesmoments ! Allons à la rencontre ! Mais surtout chers amis, prenez cecicomme un conseil, il ne faut JAMAIS, JAMAIS rater l’occasion, en toutemodération, de prendre un bon cocktail !!

AndreaVázquez