Nous sommes deux étudiantes de master1  en stage au Festival Chaumont Design Graphique qui aura lieu du 17 maiau 9 juin 2014 à Chaumont. Cela fait plus d’un mois que notre stage a commencéet à travers ces quelques lignes, nous voulons vous faire partager nos missionsdéjà effectuées ainsi que les joies et tracas liés à ce type d’évènement !

Un festival international d’art graphique

Chaumont Design Graphique est un évènementmajeur dans le domaine de la culture graphique internationale. Depuis 25 ans,le festival s’empare de la ville de Chaumont en investissant divers lieux surtoute la ville. Cet évènement propose chaque année des expositions pharesautour desquelles s’articulent de nombreux temps forts proposant des cycles deconférences, tables rondes, workshops, ateliers participatifs pour le jeunepublic, salon des éditeurs, soirées afin de privilégier des moments derencontre entre professionnels et festivaliers.

Des missions très diverses

Nos missions au sein du festivals’orientent autour de la conservation, la production d’expositions et lamédiation.

·     Lecentenaire bien sûr !

Cette année, une exposition est consacréeau 100ème anniversaire de la guerre 1914-1918. Elle présente différents visuelset textes de propagande (affiches, réclames) mais aussi cartes postales,lettres de poilus ou tickets de rationnement.


© Thi-My Truong

Les œuvres ont été pour la plupartempruntées à la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine deNanterre et aux Archives Départementales. Un constat d’état lors de l’arrivéedes œuvres en réserves était donc nécessaire et fut effectué par nos soins.Chaque pièce a été minutieusement observée et analysée afin de rendre compted’éventuelles altérations dues au transport ou des traces d’usures quin’auraient pas été remarquées par les institutions prêteuses. C’est seulementaprès ce constat que les œuvres ont pu rejoindre leur lieu d’exposition entoute sécurité ! Avec l’équipe conservation, nous étions 5 personnesmobilisées pendant cinq jours entiers pour quelques 300 documents.

Une fois les constats effectués, notremission s’est poursuivie avec le travail d'encadrement de tous les documentsiconographiques empruntés. Ce travail de minutie et de patience extrême  est une des plus intéressantesétapes en amont de l'accrochage. Nous nous y sentons au plus proches del'œuvre.

Le concours international autour del’affiche

Le concours international est un lieuincontournable du festival. Il est ouvert à tous les graphistes professionnelsproposant une commande graphique réalisée au cours de sa carrière. Exposées,elles nous offrent un panorama des tendances actuelles du design graphiqueautour de l'affiche. 


© Helmo

Une fois la sélection du jury effectuée,nous avons procédé au référencement de chaque affiche car toutes cellessélectionnées vont rejoindre les collections de Chaumont. Durant la période depréparation, une étape indispensable fût de réaliser le pland'accrochage : comment penser un plan qui ne se contenterait pas de misersur une contemplation simplement esthétique car les composantes de l'affichesont un parti pris à part entière ? L'affiche est aussi sujette à débat,et son contexte comme son histoire peuvent être des arguments à prendre encompte. Si le concours international n'a pas pour but de penser à un discours,une cohérence d'accroche ne peut être négligé, la composition, la technique, lacolorimétrie, l’année, l’auteur, le contexte, etc.

·     FelixPfäffli, le graphiste aux 1001 affiches

Une autre mission fut de monter l’exposition dugraphiste suisse Felix Pfäffli. Celle-ci est très singulière car les

esquissesen noir et blanc seront exposées aux Subsistances, un ancien entrepôt militairede 2000m2 dont les coursives sont ainsi investies. Lesproductions finies, en technicolor, seront présentées au Havre, dans le cadredu festival Une saison graphique


© Thi-My Truong

Comment accrocher plus de 500 affichesefficacement avec des contraintes qui sont l’humidité, un sol courbe, descimaises pas tout à fait régulières ? Pendant trois jours, en présence del’artiste, nous avons décidé d’un plan d’accrochage des affiches et fait ensorte de toutes les agencer parfaitement !

Ce n’est pas fini …

Ce premier mois et demi de stage nous arapidement immergées dans l'organisation et le rythme du festival. La dated'ouverture approchant, nos missions sont loin d’être terminées. Du 17 mai au 9juin, nos missions vont se poursuivre avec la médiation de certainesexpositions, médiations dont le contenu est en voie d’achèvement. Cette périodede festival est pour nous le moment de nous consacrer aux médiations mais aussià la mise en place d'ateliers auprès du jeune public : réalisation detampon, foulard, sérigraphie, etc. Des modules qui permettent aux plus jeunesde s’initier aux pratiques du graphisme.

Cette expérience s'avère très intense ettrès passionnante. Le poste de chargée d'expositions n'est pas toujours de toutrepos : d’une part, savoir anticiper les demandes des graphistes, lesaccompagner et les conseiller dans leur projet et, d’autre part, pendant lespériodes de montage, rattraper les manques de dernières minutes, gérer sesbudgets ! Un vrai marathon que ces expositions évènementielles !

Marie Despres, Thi-My Truong

# Festival

# Graphisme

# Centenaire

Pour aller plus loin :http://www.cig-chaumont.com/

http://www.unesaisongraphique.fr/