Pourquoi ne pas découvrir Versailles sous un autre jour, celui de l’ère numérique? Pourquoi pas ! Dans la lignée du projet “le Grand Versailles” lancé par l’Établissement public de Versailles.


© Château de Versailles

Pourquoi ne pas découvrir Versailles sous un autre jour, celui de l’ère numérique? Pourquoi pas ! Dans la lignée du projet “le Grand Versailles” lancé par l’Établissement public de Versailles. Sous un nouvelangle, il met en place différents outils de médiation et d’interaction afin de susciter l’imaginaire et lacuriosité des visiteurs. Ce projet établi en 2006, par le ministère de la Culture, est une phase expérimentale du “Grand Versailles”, et il tend dans un but imaginatif, d’améliorer les différents outils de médiation. Il seveut  multi-public, multi-lingues, multi-services, multi-supports. Le  Château se  voit  doté d’un  nouveaustatut ; celui d’un gigantesque laboratoire multi-disciplinaire et virtuel, en effet ce projet propose une approche évolutive d’un point de vue de la médiation culturelle.

Prenons l’exemple du site internet du projet “le Grand Versailles”, ilpropose un outil novateur et interactif se basant sur les nouvelles technologies. Il offre, également de manière intéressante et exhaustive, des ambiances inédites et particulières avec notamment l’utilisationdes images 3D. Le visiteur prend la place d’un “visiteur virtuel”. Il navigue ainsi aisément du château aux autres domaines proposés.

Alors, en navigant dans ce site, on se plonge directement dans l’ambiance « Versailles »(les couleurs, lamusique …) : une manière ludique et intéressante de visiter ce vaste domaine. Ce site s'inscrit dans plusieurs choixde parcours explicatifs qui sont à lafoisscientifiques,techniques et instructifs.

La découverte du château se fait par la Galerie des Glaces en 3D, mais aussi de la Cour Royale, de la courdes Marbres, des visuelspanoramiques des jardins, le survol de laGrande Perspective.

Le site aborde une chronologie qui manque de dynamique et d’informations historiques.Le site mêleégalement des vidéos, des petits documentaires sur les pièces duChâteau qui sont habituellement ferméesau public.

Le plus interactif et le plus envoûtant dans les différents outils proposéspar le site reste sans nul doute lavisite du domaine de Marie-Antoinette, une visite téléchargeable sur un iPod, accessible gratuitement suriTunes Store.Une visite virtuelle assez bien conçue dans son ensemble, nous sommes accueillit par unedouce et légère voix : « vous venez de franchir les grilles de mon domaine, suivez mes pas… », le visiteur selaisse ainsi entrainé par les commentaires du vidéo guide. Le parcoursest ainsi divisé en cinq étapes (le Petit Trianon, le jardin à la française, le Belvédère, le Hameau de la Reine et le Temple de l’Amour), et toujours accompagné des commentaires de Marie-Antoinette.

Les parcourssontponctués par différentes étapes inédite comme ladécouverte duPetit Théâtre de la Reine

(la machinerie du théâtre), ou encore de la Chapelle, et d’autres vidéos intéressantes révélant différentslieux fermés aupublic.

Un bémol est cependant à souligner : une certaine frustrationse fait sentir dès la fin de la visite du domaine de Marie-Antoinette,d’une durée relativement limitée quiempêche donc une immersion dans l’atmosphère de cette époque. Mais cela ne va pas plus loin, et le « visiteur virtuel », restesur sa faim.Celui-ci se sent enthousiastede découvrirplus, d’apprendred’avantage sur le château,sur son histoire, sur lespersonnages historiquesqu’il a abrité.  L’enthousiasme perd vite de son envol.

Le site ne proposetoujours pasd’autres thématiques,  tout autre fait historique,des vidéos sur le château, ou autres domaines, desalles en 3D et lachronologie reste succincte.

Le site n’a pas développéd’autres applications, nid’autres salles en 3D, ou d’autres vues du château, il n’y a pas vraiment de continuité. Certes, ce projet faisait partie de la rénovation de Versailles, mais cela semblait pertinent vis-à-vis de la connaissance de ce vaste patrimoine, de continuer d’enrichir ce site. Cet outil de médiation demeure quoi qu’il en soit pratique, instructif et présente une conception originale et moderne.

Aujourd’hui la découverte se fait par le site de Versailles qui propose de multiples outils de médiation virtuel et numérique.Ce site est disponible, riche et édifiant,et ne génère donc plus de frustration,avec par exemple« Versailles en direct »à destination des scolaires, avec un parcours spécifique. Cet outil proposede découvrir Versailles à distance. Un travailimportant sur l'espace pédagogique a été mis en place, proposant aux jeunes publics des parcours et des espaces ludiques et instructifs.

Chloé MEUNIER